Chambre supérieure

Traversez le lobby pour rejoindre la face Sud du bâtiment où se trouvent les chambres supérieures. Prenez l’escalier en pierre qui mène au premier étage, ressentez la fraîcheur qui émane de chaque marche. Passez les doigts sur les pierres qui détaillent la cage d’escalier, ressentez chaque coup de massue, chaque coup de burin qui ont sculpté et poli ses pierres dorées. Laissez vos yeux s’éblouir de la lumière qui transperce les vitres verticales qui accompagnent votre ascension dans l’escalier.

Ne comptez pas les marches, cette ascension est une préparation, une attente bienvenue au saisissement qui vous attend à l’étage. Le dernier palier gravi, la provence vous percute, elle entre par tous les pores, elle vous transperce de toute part. Le couloir clair distribue les 12 chambres Supérieures. Les vases suspendus accueillent des lavandes fraîches qui dansent avec leur consoeurs séchées et projettent dans le corridor un parfum frais et accueillant. Les pots de fleurs et de plantes aromatiques peuplent les consoles qui meublent ce couloir, qui vous ramène dans un décor de maison de famille, une atmosphère intime.

Il est temps de rejoindre votre nouveau nid douillé

Tournez la poignée et rejoignez votre nouveau havre de bien-être. Vous rejoignez une pièce pénétrée de soleil, les rayons du sud la traversent, et font exister chaque meuble, chaque matériau, chaque essence. Le décor est épuré, la blancheur ne se rehausse que des quelques notes de couleurs pastelles qu’apportent les meubles repeints. Chaque meuble par son unicité donne vie et corps à la pièce. Loin des décors impersonnels de certains hôtels, ici chaque chambre possède une âme. Chaque chambre vous transporte dans une nouvelle histoire, une histoire douce, faite de douceur, de soleil, de paix.

Enlevez vos chaussures, glissez vos pieds sur le carrelage froid. En hiver, le chauffage au sol le réchauffe pour apporter une chaleur diffuse des plus agréables. En été, en revanche, les températures peuvent monter haut et vous serez ravis de poser vos pieds sur cette surface lisse et rafraîchissante.

Ne vous précipitez pas tout de suite dans la chambre, tournez votre regard vers la porte qui se trouve sur votre côté. Faites glisser les panneaux Japonais, et découvrez y la salle de bain. Son mur en pavés de verre laisse entrer la lumière de la pièce principale avec délicatesse. La grande baignoire sur pieds accueillera votre fatigue, et finira de détendre toutes les tensions accumulées au cours des semaines passées. Les bains moussants à la lavande, à l’amande douce et à bien d’autres essence naturelles ajouteront au bonheur de barboter dans ce doux bassin. Chaleur de l’eau, effluves fleuries et peau réchauffé par le soleil vous ne voudrez plus en sortir. La peau savoureuse vous vous envelopperez dans un des peignoirs moelleux en éponge. Vos pieds se sécheront dans l’épais tapis. Vous pourrez également profiter de la magnifique douche à l’italienne, qui allie bois polie blanc et mosaïque pastels. Dans cette salle de bain, on se sent lavé à peine entrés, les tons si frais, cette douceur, cet espace, tout concorde à vous sentir imprégnés d’une pureté nouvelle.

Mais il est temps de quitter la salle de bain et de rejoindre la grande pièce lumineuse qui s’ouvre à vous. Trente mètres carrés de lumière, de netteté, et de finesse. Chaque détail du décor est en accord avec l’esprit que nous avons voulu donner à la pièce. L’espace évoque un début de printemps, une fin d’été, un univers de romantisme. Les vases où sèche la lavande répondent aux pots de fleurs en pierres posées sur des consoles remodelées, et patinées de couleurs fleuries évoquant la fraîcheur.

Passez à côté du grand lit, glissez vos doigts sur les draps en coton et lin, appréciez en la douceur. Palpez du bouts des phalanges la texture moelleuse de la couette. Posez vos fessiers sur le matelas qui les accueillera avec volupté. Admirez les courbes et les lignes qui créent une tête de lit unique et harmonieuse. Attention, à ne pas vous allonger, si votre tête se laisse à s’étendre sur les épais oreillers aux couleurs d’un jardin fleuri, alors vous risqueriez de rejoindre Morphée bien plus tôt que vous ne l’espériez. Oui ce lit est un monde en lui même, un écrin d’oisiveté, de luxure, d’ivresse…

Allongés sur le dos, profitez en pour admirer les belles poutres qui strient le plafond. Mais il est temps de découvrir le reste de la chambre. Ne vous arrêtez pas trop longtemps sur la télévision et son service de vidéo à la demande. Installez vous plutôt sur la méridienne qui jouxte la fenêtre. Laissez votre regard s’évader, touchez des yeux la mer qui semble insondable et si paisible à plusieurs kilomètres. Laissez danser vos pupilles entre les rangées de vignes, se poser sur la cîme des arbres.

Oui cette chambre est parfaite pour vous plonger dans l’atmosphère d’un bel été, pour vous préparer à découvrir notre belle région et profiter de tous les avantages de notre Château.

Passer à côté d’une telle source de ravissement serait pécher, alors réservez.